• Selfbondage - Chapitre 5 - Les effets prévus... et les autres

    Chapitre 5 - Les effets prévus... et les autres

     

    A peine quelques instants après avoir activé le vibror je sens une vague de plaisir qui monte. C'est fort, mais j'étais tellement excitée de ce passage à l'acte qu'il ne m'en faudra pas beaucoup plus pour avoir un orgasme.

    La seule chose que je n'avais pas prévue c'était l'effet des pinces. Avec le plaisir mon rythme cardiaque s'est accéléré, et je sens vraiment fort chaque pulsation, ce qui se ressent jusque dans mes seins, sauf qu'avec les pinces serrées à chaque pulsation ca me provoque une douleur assez intense, et impossible de faire quoi que ce soit pour arrêter ça.

    Selfbondage - Chapitre 5 - Les effets prévus... et les autres

    J'essaye de me calmer, mais c'est compliqué car le vibro fonctionne toujours en moi et chaque mouvement qu'il fait vient relancer la machine. Le mélange entre la jouissance et la douleur est terrible. J'en arrive à pleurer tellement ca devient insupportable. J'ai l'impression d'avoir les seins transpercés par des aiguilles.

    J'ai le réflexe d'essayer de me gigoter dans tous les sens en pensant que cela va les détacher, mais sans effet. J'ai trop bien testé mes attaches visiblement.

    J'essaye de me détendre et de contrôler ma respiration, mais là ca me fait reprendre conscience de la situation et surtout les mouvements du vibror refont leur effet, et ça part pour un second orgasme. J'en ai jamais eu deux aussi rapprochés, surtout uniquement en vaginal. Cette fois j'aurais bien hurlé de douleur ensuite. Encore plus que la première fois, mais le baillon se montre efficace. En plus je bave de tous les côtés avec ce truc, j'en ai plein le cou.

    J'essaye de nouveau de me calmer. il faut que je souffle un peu et en respirant juste par le nez ça complique pas mal les choses.

    J'arrive tant bien que mal à me calmer. Je reste comme ça un certain temps. J'ai un peu perdu la notion du temps en fait, et s'il n'y avait pas le vibror ni ces douleurs dans la poitrine je crois que je me serais endormie. Mais là impossible.

    Selfbondage - Chapitre 5 - Les effets prévus... et les autres

    A ce moment-là je commence a regretter d'avoir viré la télécommande du vibror. Je l'aurais bien arrêté, ca commence presque à devenir douloureux quand il appuie à certains endroits. Je me dis que c'est pas mal pour une première fois et je décide de récupérer la clé. Je tire doucement sur la ficelle en espérant que le verre ne se renversera pas histoire de ne pas avoir de flotte partout, mais je sens une résistance sur la ficelle. 

    J'espère qu'elle ne s'est pas coincée ! Non pas possible puisque le verre est juste sur la table de chevet. 

    Je tire un peu plus mais ca semble toujours résister. Je tire encore, avec la crainte de casser la ficelle, et là je sens que ca bouge. Petit à petit je tire la ficelle (j'aurais dû la faire plus courte vue la difficulté à la manipuler d'une seule main) 

    Je décide de faire glisser le bandeau en me tortillant et en frottant ma tête sur le lit. C'est un peu long mais j'arrive à le remonter sur le front puis à l'enlever.

    Je ne peux pas plus bouger mais au moins je vois ce que je fais. Je reprends le tirage de la ficelle. C'est plus simple en voyant ce que je fais. Ca remonte doucement jusqu'au moment où... c'est le verre qui arrive sur le lit. Ce putain de glaçon à même pas commencé à fondre !

    Je prends le verre dans ma main pour essayer de le chauffer et faire en sorte que la glace commence à fondre mais au bout d'une minute j'arrête. J'ai la main gelée.

    Selfbondage - Chapitre 5 - Les effets prévus... et les autres

    Là je me dis que je suis dans la merde ! Le seul truc que je n'ai pas testé c'est le temps de fonte de la glace. Je n'ai aucune idée du temps qu'il faut pour faire fondre un verre de glace ! 

    A part le mettre dans ma main et de souffler de l'air chaud dessus je ne vois pas trop comment faire, d'autant que les résultats n'ont pas vraiment l'air probants. 

    Ca dure longtemps, trop longtemps. J'ai le vagin en feu maintenant avec le vibror qui continue de tourner dans tous les sens, et j'ai beau me tortiller ma fixation tient trop bien . Quand a mes seins je ne sens plus qu'une douleur diffuse, supportable mais dès que je bouge ca me relance. Et encore j'ai pas une poitrine trop fournie.

    Le temps passe et le glaçon n'a toujours pas l'air de vouloir fondre vite. Je commence un peu à m'inquiéter du temps que ca va prendre, sauf que je ne sais pas encore que ça ne devrait pas être mon principal sujet d'inquiétude

    A force de souffler et de le manipuler, je viens enfin de réussir a sortir le glaçon du verre, mais le glaçon reste encore bien gros.

    Je me dis que je vais l'avoir à l'usure en continuant a souffler dessus petit a petit et tant pis si le lit est trempé. Ca me laisse entrevoir une porte de sortie jusqu'au moment où j'entend quelqu'un qui ouvre la porte d'entrée de l'appartement !

     

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Juillet à 17:29
    Hummmm
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter